Technologie du génie électrique: automatisation et contrôle Programme technique 243.D0

Génie, électronique et informatique

Information générale

Préalables

DES + TS 4e OU SN 4e OU CST 5e + STE 4e OU ATS 4e + SE 4e

DES + MATH 436 + SC PHYSIQUES 436

Spécificités

Alternance travail-études, en savoir plus.

Dès cet automne :
→ les étudiantes et étudiants inscrits dans ce programme peuvent recevoir jusqu’à 9000$ grâce aux bourses Perspective. Formulaire en ligne du 1er mai au 31 juillet pour l’hiver 2023. Des questions? Contactez le service de l’aide financière du Cégep à l’adresse suivante: aide.financiere@claurendeau.qc.ca

→ un cours de mise à niveau de Science et technologie de l’environnement de 4e secondaire (STE4) sera offert au Cégep aux étudiantes et étudiants du cheminement tremplin DEC.

Les objectifs du programme

Développer des compétences en installation, entretien, conception et dépannage:

  • D’équipements d’automatisation
  • De commande de procédés
  • De systèmes robotisés
  • De vision machine
  • De réseaux de gestion et contrôle de l’énergie

L’accès à l’emploi

Le ou la technologue en automatisation et contrôle travaille habituellement dans une entreprise de production, de transformation ou de service dans de nombreux domaines tels que:

  • Hydro-électricité et énergies nouvelles
  • Alimentaire
  • Pharmaceutique et équipements biomédicaux
  • Aéronautique
  • Transformation des matières plastique et du verre
  • Immotique
  • Compagnies de transport (train et métro)
  • Pétrochimie et métallurgie
  • Génie-conseil
  • Appareils et appareillages électriques et électroniques
  • Et bien d’autres…

L’accès à l'université

Le ou la finissant(e) peut accéder à la profession d’ingénieur en poursuivant ses études en Génie sans préalables supplémentaires dans divers programmes de l’École de technologie supérieure (ÉTS) et certains programmes de Génie de l’Université de Sherbrooke.

Certains certificats lui sont également directement accessibles.

Il ou elle est aussi admissible dans plusieurs autres programmes de génie, conditionnellement à la réussite de certains préalables supplémentaires en sciences.

Domaine en pénurie de main d’oeuvre

Le taux de placement est toujours excellent en raison d’une très forte demande de technologues en automatisation et contrôle. Le marché du travail est présentement en forte pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

Même de grandes entreprises comme Hydro-Québec, Pratt & Whitney Canada et la STM ont de la difficulté à recruter des diplômés.

Les particularités

  • Enseignement axé sur la pratique permettant à l’étudiant(e) de réaliser des montages complets dès la première année
  • Environnement à aires ouvertes favorisant l’interaction entre les étudiant(e)s de 1re, 2e et 3e année
  • Exposition annuelle de projets et prix d’excellence
  • Participation aux olympiades provinciales et nationales des métiers

Laboratoires de 2 500 m2 équipés de:

  • Chaînes de montage
  • Simulateurs
  • Bancs d’essais
  • Usines virtuelles
  • Robots industriels et collaboratifs
  • Systèmes de vision industrielle
  • Réseau intégré, etc.
Reconnaissance d’études équivalant à une année de formation spécifique pour l’étudiant(e) qui possède un diplôme d’études professionnelles (DEP) en:
  • Électricité (5295)
  • Électricité d’entretien (5052)
  • Électromécanique de systèmes automatisés (5281)

Ainsi, l’étudiant(e) profite d’un cheminement spécial réduisant la durée de sa formation.

Témoignages

Béatrice Lord

Béatrice Lord

Technicienne Conception/Contrôle, Automatisation et Électricité chez Hatch

J’ai choisi d’étudier dans ce domaine, car c’est un secteur pluridisciplinaire en plein essor. L’accessibilité du programme aux étudiants ayant un DEP en électromécanique a été un élément déterminant dans la poursuite de mes études pour devenir électrotechnicienne. Les emplois et les opportunités de carrière sont variés, autant en industrie qu’au sein des firmes de génie-conseil. C’est un métier d’avenir qui nous pousse à nous tenir à l’affût des dernières technologies et dans lequel on est appelé à travailler physiquement et intellectuellement. Le marché du travail a actuellement un grand besoin de technologues en électronique industrielle, ce qui nous garantit de bons emplois pour le futur.

Derick Boudreau

Derick Boudreau

Technicien chez Hydro-Québec

Ce qui rend mon travail intéressant et divertissant, c’est que je suis appelé à faire l’ingénierie sur toute sorte de projets, du simple branchement dans une maison à l’enfouissement du réseau aérien sur un tronçon de boulevard. Il m’offre l’opportunité
de sortir à l’extérieur au besoin et me fait rencontrer des gens de plusieurs métiers, ce qui m’aide à élargir mon champ de connaissances.

Maxime Lalande

Maxime Lalande

Électrotechnicien chez Galderma

La diversité du travail en fait un emploi très stimulant. On se consacre de proche ou de loin à l’amélioration continue, qui est le cheval de bataille des entreprises. Par ailleurs, l’automatisation dans le milieu industriel est continuellement en croissance, ce qui génère des opportunités.

Pier-Philipe Deschamps

Pier-Philipe Deschamps

Médaillé d'argent aux Olympiades canadiennes des métiers et technologie à Vancouver

J’ai rencontré les autres représentants du Québec et j’ai trouvé ça bien de voir tout le monde être passionné par son métier, raconte l’étudiant de 23 ans. J’ai aimé participer à la compétition, me pousser, connaître mes compétences et voir ce que je peux améliorer.

… Extrait du magazine « Le Reflet »
https://www.lereflet.qc.ca/un-futur-ingenieur-de-saint-philippe-se-distingue-aux-olympiades-des-metiers/

Admissions

Consulter

Grille de cours

Consulter